Jacques CHANUT

Président de la Fédération Française du Bâtiment

Pour le secteur d'activités du bâtiment, quel bilan dressez-vous de l'année 2016? Quelles sont les perspectives de croissance en 2017? 

"Au plan national, le secteur du bâtiment a connu une reprise en 2016, avec une activités en hausse de 1.9% en volume, tous marchés confondus".

La croissance de l'activité bâtiment s'amplifiera en 2017, à +3.4% en volume. Alors que le segment de l'amélioration-entretien restera peu dynamique (+0,9%), le marché du neuf accélèrera (+7.0%). Toutefois, le niveau d'activité ressortira encore inférieur à celui enregistré en 2013 et les disparités resteront importantes au sein des territoires et des métiers. De façon plus détaillée, près de 410 000 logements seront commencés en 2017, permettant un accroissement d'activité de 8,6% en volume. Après neuf années consécutives de repli, le nom résidentiel neuf renouera enfin avec une activité orientée à la hausse (+4%), grâce aux bâtiments industriels et aux commerces qui afficheront chacun des progressions d'environ 10%. Dans le même temps, l'activité en bureaux et en bâtiments administratifs se stabilisera. En conséquence, le bâtiment créera enfin de l'emploi, aux environs de 10 000 postes en solde net, dont 6 000 salariés et 4 000 intérimaires en équivalent-emplois à temps plein. 

Les années 2016 et 2017 permettront donc au bâtiment d'entrer dans une nouvelle phase haussière du cycle des affaires, sous réserve que l'environnement institutionnel post-élection présidentielle ne modifie pas profondément la donne, faute de quoi le bâtiment connaîtrait la même cassure qu'en 2012. 

Quels sont les objectifs que vous vou fixez pour les années à venir et les axes d'innovation du bâtiment pour répondre à la diversité des projets en France et dans le monde? 

"L'un des grands enjeux du Bâtiment c'est celui du BIM".

Il constitue un changement naturel mais majeur de nos pratiques professionnelles. Comme tout changement, le BIM nécessite des investissements humains et techniques. Il implique de remettre en question ses méthodes de travail. 

Le BIM est une source d'opportunités qui aidera chaque acteur du bâtiment à être plus efficace et à mieux échanger avec les autres. Ce sera moins de temps passé à des tâches chronophages et sans valeur ajoutée, comme par exemple la ressaisie des données. La 3D permettra une meilleure compréhension du projet. Le BIM contribuera également à une meilleure gestion des interfaces

C'est en ce sens que la FFB a mis en ligne le site internet www.ffbim.fr pour présenter le BIM et expliquer ses enjeux.