Jean-Claude FAYAT

Président du Syndicat des équipements (CISMA)

Pour votre secteur d’activité, quel bilan dressez-vous de l’année 2016 ? Quels sont les objectifs que vous vous fixez pour les années à venir ?

L’année 2016 a été une année de reprise notamment sur le marché français, après une année 2015 très en retrait.

Le redémarrage en fin d’année 2015 des secteurs résidentiel et non résidentiel, puis une amélioration de la conjoncture des travaux publics mi-2016 ont permis, avec l’appui de la loi sur le suramortissement, une activité soutenue particulièrement sur le premier quadrimestre. A l’export, la situation géopolitique de nombreux pays a entraîné une activité plutôt en demi-teinte, à l’exception de l’Union européenne.

2017 devrait être une année d’amélioration continue de la conjoncture tant en France qu’à l’international, même si les incertitudes politiques demeurent et risquent de s’amplifier.

 

Quelles sont ses perspectives de croissance et vos axes d’innovation pour répondre à la diversité des projets en France et dans le monde ?

Le besoin en infrastructures nouvelles dans les pays en voie de développement et le besoin d’entretien du patrimoine dans les pays développés restent essentiels. La croissance devrait également être soutenue par le développement de la location de matériel.

Mais elle sera parallèlement nourrie par des innovations s’inscrivant dans une démarche environnementale durable et globale : amélioration du cycle de vie des produits et du chantier (de l’écoconception au recyclage), réutilisation et recyclage des ressources, utilisation d’énergies propres (électricité, hydrogène …).

L’innovation porte également sur les services grâce au « big data » : l’analyse fine des données permet de générer de nouveaux services notamment dans la maintenance.

Enfin, les réglementations propres à chaque pays nous amènent aussi à innover pour répondre aux besoins spécifiques des clients sur une zone géographique délimitée.

Qu’attendent les entreprises que vous représentez dans le cadre du CISMA d’INTERMAT 2018 en termes d’opportunités et d’outils, pour maximiser leur business et se projeter dans le futur ?

Intermat 2018 offre une très belle vitrine pour recevoir les clients finaux mais aussi les loueurs et distributeurs français et de la zone EAME (Europe Afrique Moyen-Orient en priorité). 

La mise en avant des innovations, d’une part, et la sectorisation de la manifestation permettant de rendre l’offre plus lisible pour le visitorat, d’autre part,  sont deux atouts majeurs de ce salon.

La tenue d’Intermat doit aussi favoriser l’organisation des conseils d’administration et assemblées générales des associations, syndicats, fédérations, comités européens… des secteurs clients.

 Et Intermat à Paris doit être aussi l’occasion d’un événement festif avec l’ensemble de nos partenaires !